Icefields Parkway : la promenade au milieu des Rocheuses

Les photos sont ici !

La Yellowhead Highway (Hwy 16) m’a conduite jusqu’à Jasper, dans les Rocheuses Canadiennes. Je passe une dernière journée sur cette Route 16 en compagnie de trois cyclistes Canadiens. Ensemble, au milieu d’un trafic routier dense et sous un orage de grêle, nous rallions la province de l’Alberta.

DSC_4514

 

J’ajoute 30min à mon horloge, trompe les gardes à l’entrée du parc pour ne pas payer les 9,50$/nuit qui m’autoriseraient à dormir dans le parc national de Jasper, retrouve Daniel, un cycliste Suédois brièvement croisé sur la Dalton Hwy, 2 mois auparavant. Lui-même a rencontré des cyclistes sur place. Nous sommes alors quatre cyclistes et décidons de partir ensemble dimanche 10 août.

Icefields Parkway

Au matin, nous nous mettons en route pour la Icefields Highway. Si j’ai apprécié de passer du temps seule, j’apprécie tout autant de le partager avec Daniel, Ron (Américain) et Kane (Japonais). La route est grandiose, démente. Les montagnes bordent la vallée. Les couleurs sont surnaturelles. Les rivières tellement bleues. Les falaises orangées. Les pentes verdoyantes. Les bus. Les camping car. Nous faisons de nombreuses pauses photos et mini-promenade : une cascade, un canyon, une rivière, un panneau… Tellement de choses à voir ! La météo est avec nous. Il fait très chaud et le soleil brille, brunie ma peau, efface les précédentes traces de tee-shirt et de short.

DSC_4588

Alors il est facile de se laver dans les rivières, même fraîchement alimentées par les glaciers. Nous passons nos courtes soirées à nous remémorer nos histoires en Alaska ou dans le reste du Canada : les ours, les rencontres hors du commun, les lieux de camping improbables. En tous cas, les campings sont désormais équipés de robinets avec eau courante potable. Ca simplifie l’existence de savoir que nous ne risquons pas d’être à sec, que nous pouvons cuire nos pâtes et autres plats de riz à nos aises.

DSC_4532

On roule, on prend une photo, on fait un petit crochet par un site à découvrir. Nous partageons les lieux avec des hordes de touristes Asiatiques, Nord-Américains, Européens. On roule à nouveau. On s’installe pour une pause déjeuner dans un site exceptionnel, avec une vue imprenable sur un glacier, sur un lac. Parmi les visiteurs, affamés après un col, une grimpette de plus d’une heure sous une chaleur écrasante, nous nous installons sur un banc, aussi transparents que des SDF sous un pont à Lyon. La vie de voyageur des grands espaces semble terminée. Personne ne s’inquiète de savoir si nous avons assez d’eau, de nourriture. Les touristes s’agitent, s’agitent. Ca me donne le tournis.

DSC_4645

On reprend la route. On croise une ourse et ses deux oursons. Ses animaux sont toujours aussi majestueux. Surtout quand il s’agit d’ours noirs, plutôt inoffensifs.

Trois jours en tout sur la Icefields Parkaway. Trois journées ensoleillées et joyeuses. Puis le choc du retour à la civilisation qui file à 100km/h. Quelques kilomètres avant Lake Louise, la Icefields Parkway rejoint la Highway 1 : un monstrueux croisement a été construit là, avec un pont, des panneaux de signalisation dans tous les sens. Je reste estomaquée. D’autant plus que Daniel et moi devons emprunter cette route pour aller en direction de l’Ouest. Je dis au revoir à Ron. C’est toujours un pincement de quitter quelqu’un que l’on apprécie. C’est déjà arrivé de nombreuses fois, ça se reproduira. L’itinérance a son lot d’inconvénients.

DSC_4583

Et c’est à quatre roues que nous filons sur cette route rapide, dont les bas côtés sont jonchés de débris en tous genres. Vent de face, trafic rapide, des camions à nouveau. Les alentours sont jolis malgré tout. Je pars pour l’Ouest, recule ma pendule de 30min, branche les écouteurs de mon baladeurs.

En route pour Vancouver !

Carte 5000 km

Publicités

3 réflexions sur “Icefields Parkway : la promenade au milieu des Rocheuses

  1. Bravo Lucie. J’ai tout lu et tout regardé ! Continue ce voyage extraordinaire et profite au maximum de ce temps que tu peux t’accorder. Bises. Pierre

  2. Coucou Lucile, ça y est, j’ai retrouvé l’adresse de ton site! :-!
    Je suis de retour de vacances et voulais y retourner, je me suis donc concentré pour retrouver ton site.
    J’ai regardé quelques photos et n’ai pas été du tout déçu. C’est énorme… T’es une warrior, vraisemblablement bien récompensée par ces merveilleux paysages. Profite !!! Des bisous
    A très bientôt (et oui, je n’ai maintenant plus d’excuses pour ne pas t’écrire).
    Renaud

  3. Salut Lucile ! Quel plaisir de pouvoir suivre ton périple en Amérique du Nord grâce à ce blog ! Je dévore chacun de tes récits et suis émerveillé devant la beauté des paysages. Merci de nous faire voyager avec toi ! Bonne continuation.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s